Déclaration des ONGs et Associations sur l'accaparement des terres par l'administration et Biopalm

Dernière mise à jour : 22 mars 2021

En réponse à la publication d'un décret attribuant une grande partie de leurs terres ancestrales à une société productrice de palmiers à huile, les communautés autochtones Bagyeli, ainsi que les ONG et associations nationales et internationales qui les soutiennent, ont publié un communiqué appelant le gouvernement camerounais à reconsidérer leurs démarches et à protéger les terres et territoires des communautés locales et peuples autochtones Bagyéli, conformément aux instruments internationaux dont le Cameroun est partie.

10 vues0 commentaire